Bilan de la Loire à vélo : les chiffres à connaître

« La Loire à vélo » est l’une des plus grandes routes cyclables de France.

Pour vous en convaincre, voici quelques chiffres :

– 2 régions : la Loire et le Centre

– 800 kms de routes balisées

– 510 000 cyclistes

– 15 millions de kms parcourus sur l’itinéraire

– 47 % de touristes

– 70 % de touristes français et 30 % de touristes étrangers

– 8,5 millions de touristes (tout confondu) ayant visité les sites et monuments de la région Centre

– 3 milliards d’euros de retombées économiques en 2011 en matière de tourisme (tout type de tourisme confondu) pour la région Centre

 

En 2011, le challenge est double : il s’agit de renforcer la démarche d’excellence développée par le Val de Loire et orientée sur les châteaux, mais aussi de fidéliser une clientèle lointaine. Pour cela,  le Comité Régional du Tourisme Val de Loire-Centre a consacré sa stratégie au tourisme durable associant ainsi tous les acteurs du système.

Toujours en 2011, « La Loire à vélo » regroupe 800 km de routes balisées, soit 50 millions d’euros d’investissement sur 10 ans et ce depuis 1995, portés principalement par deux régions : la Loire et le Centre.

« La Loire à vélo » c’est aussi et surtout 510 000 cyclistes dont 47% de touristes ayant parcourus 15 millions de kms en l’espace d’un an, soit une progression de 15% par rapport à 2010!

En 2011, malgré un contexte économique peu favorable, la région Centre a connu une saison touristique favorable. La saison s’est divisée en trois phases. La première, l’avant-saison, a été très bonne laissant ainsi présagé une excellente saison. Cependant, le cœur de saison a  été mitigé à cause d’une météo défavorable. Mais malgré cela, l’arrière saison a été très favorable, ce qui a permis un ré-équilibrage. En matière d’hébergement (hôtel et camping), cela représente 7,5 millions de nuitées, ce qui est assez stable par rapport à 2010 (+1%). La clientèle se divise en deux catégories : 70% de ces touristes sont français et les 30 autres % sont étrangers. On a pu noter une augmentation de 3% de touristes français par rapport à l’année précédente.

L’activité privilégiée de ces touristes est la visite de sites et monuments, soit 8 touristes sur 10. Ainsi, 8,5 millions de touristes ont visités les sites, monuments et musées de la région Centre, soit une augmentation de 5% par rapport à l’année précédente.

Forte de son succès, « La Loire à vélo » a amené les régions a développer une promotion visant les marchés français et européens de proximité : Pays-Bas, Allemagne et Royaume-Uni. Cela les a également obliger à trouver un élément fédérateur. Ainsi, les deux régions ont construit un logo commun et ont structuré leur démarche autour de quatre valeurs : la liberté, la durabilité, la diversité et le patrimoine naturel et vivant. On retrouve ces éléments dans le graphisme du site. Ce dernier a été développé de manière a accordé une part importante à la cartographie et à la géolocalisation, mais aussi à l’interactivité. En effet, les internautes peuvent contribuer au développement du site en postant leurs propres itinéraires, leurs photos ou vidéos. La promotion de ce parcours s’est également traduit par 110 appels passés et 50 000 brochures éditées, faisant ainsi de « La Loire à vélo » un des référentiel national.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez...:


  1. La Loire à vélo s’intéresse de près au succès canadien

  2. Cycle West: le succès de la Loire à vélo bis repetita?

  3. Les aventures hivernales du Vélo Voyageur dans les châteaux de la Loire: entre Tours et Chinon