Les aventures hivernales du Vélo Voyageur au lac de Constance: en Allemagne

Comme vous le savez peut-être quand vient l’automne, au Vélo Voyageur on commence à s’activer et à s’échauffer. Tout est calé pour les séjours des derniers clients, qui profitent des couleurs époustouflantes de l’automne pour prendre un grand bol d’air avant la neige.

Bérangère et Eugénie, elles, regonflent leurs pneus, car c’est reparti pour la saison des repérages hivernaux!

Cette année vous découvrirez en avant-première notre première destination européenne: le lac de Constance!

Nous voilà donc parties fin octobre jusqu’à Constance, Allemagne. Afin de parfaire les clichés, une bonne bière et des spätzles gratinés (sorte de pâtes) nous attendaient à la sortie du train ainsi que Caroline, qui sera notre guide et nous prodiguera tous ses conseils avisés sur tous les hôtels, restaurants et activités touristiques de la région. Elle connaît la ville comme sa poche!

Nous passons 2 jours à écumer les hôtels et pensions, rassembler les impressions et informations et rencontrer ceux qui, on l’espère, seront nos partenaires.

Et nous voilà parties sous les splendeurs couleurs automnales en direction de Friedrichshafen. Hmmm la carte s’éloigne un peu du bord et la route a l’air dangereusement serpentante… Après renseignement pris en dialecte allemand, on apprend qu’en effet la piste cyclable est quelque peu vallonnée de ce côté-là. Ni une ni deux, nous sautons dans un ferry qui nous fait couper les côtes.

 

On profite de la vue imprenable sur les Alpes suisses, qui se découpent au loin. Nous attachons nos vélos en bas pour monter profiter de la vue. En redescendant nous tombons sur un Allemand hilare qu’on ait pu avoir eu l’idée saugrenue d’attacher nos vélos.

Les arbres chatoient en rouge, jaune, orange et vert et invitent aux rêveries. C’est dans ces moments-là, que nous savons pourquoi nous avons décidé de nous lancer dans cette folle aventure!

Le tour du lac de Constance est superbement aménagé: des pistes cyclables au revêtement idéal, de la signalisation à intervalles très réguliers et des petits restaurants charmants dans tous les petits villages qui essaiment le bord.

Nous passons devant un ecomusée, qui reconstitue les cabanes bâties sur le lac à la Préhistoire. Ces cabanes ont été le lieu d’une expérience originale : des familles locales y ont vécu pendant 6 semaines dans les mêmes conditions qu’à l’époque. On peut en visualiser le film. Le lac de Constance n’a beau être pas très loin de chez nous, on se sent complétement dépaysé par le style typique des maisons, les églises et l’ambiance. En tout cas, les villes et villages sont superbes, notamment pour cette première journée Meersburg.

Les quelques jours sur le côté allemand passent à une très grande rapidité et nous permettent de tester les différents itinéraires le long du lac, de visiter les petites îles de Mainau (île des fleurs) ou de Lindau, mais également de rendre une visite à tous les établissements d’hébergement pour voir de nous-même la qualité de leurs chambres, mais également de leur accueil.

Nous logeons chez l’habitant afin d’engranger le plus d’informations.

Après un dernier après-midi dans la superbe petite ville médiévale de Lindau, après un bon Käsekuchen en terrasse sur le port, nous enfourchons de nouveau nos bolides pour nous diriger vers l’Autriche.

Les tendances, conseils et nouveauté vélo vous intéressent? Inscrivez-vous pour rejoindre la communauté et recevoir les articles en avant-première!

Vous pouvez gérer votre inscription via votre profil.

Comments

  1. […] Les aventures hivernales du Vélo Voyageur au lac de Constance: en Allemagne : : La Cabane du… […]

Leave a Reply

Or

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *