Episode 3 de notre Tour de France: sur les routes Auvergnates

Après avoir traversé une partie de la Vendée et de la Bretagne, les cyclistes du Tour de France s’attaquent aux choses sérieuses du 9 au 13 juillet 2011, en affrontant les côtes du massif central.

Et comme pour chaque étape, le vélo voyageur est au rendez-vous pour vous guider parmi les plus beaux coins parcourus !

Première étape : PAYS DE SAINT-FLOUR

Enfourchez votre vélo pour cette première étape à St flour, ville d’arrivée de l’étape du tour de France du 10 juillet, mais également capitale historique de la haute Auvergne surnommée « Cité du Vent ».

Perchée sur un éperon rocheux à 1000m d’altitude, la ville de Saint-Flour est séparée en deux étages : la « ville haute » située sur la Planèze, grand plateau volcanique du Cantal, et la « ville basse » construite dans la vallée de l’Ander. Derrière l’austérité de la pierre volcanique, découvrez le charme de ses ruelles médiévales, de ses portes fortifiées et des vestiges de remparts, pour enfin passer par la cathédrale st Pierre et son christ noir.

Après avoir flâné dans les rues de cette ville ou le temps semble s’être arrêté, faites un écart jusqu’aux dolmens de la table du loup et dolmen de Mons, vieux de 4000 ans.

Découvrez les autres merveilles du pays de st Flour en commençant par le tour du plan d’eau de Garabit. Site insolite avec son ancien château fort du XVe siècle qui domine les gorges de la Truyère, ce parcours vous emmènera jusqu’au Château d’Alleuze en passant par le Viaduc de Garabit, le belvédère de Mallet et le barrage de Grandval.

Ne manquez par le viaduc de Garabit, éclairé toute la nuit pour le 14 juillet. Site incontournable et l’un des plus grands et  plus audacieux chef-d’œuvre de Gustave Eiffel, le viaduc fut construit au 19ème siècle et réunit les deux rives de la Truyère.

Deuxième étape : Massif du Sancy

 

Votre itinéraire va maintenant se corser un peu ! Prenez des forces avant de vous attaquer à l’étape suivante : le massif du Sancy, et son point culminant à 1800m d’altitude. Bourg médiéval, ville thermale ou village typique de montagne, l’architecture et le patrimoine du Sancy sont riches et mélangent tous les styles.

Commencez par les Grottes de Cornadore qui symbolisent 2 000 ans de thermalisme. Dans ces grottes appréciées depuis le 1er siècle par les Romains, vous passerez de la salle tiède (tepidarium) à la salle chaude (caldarium) où l’on peut encore voir 2 baignoires parfaitement conservées.

Poursuivez par le bourg médiéval et Renaissance de Besse, longtemps resté l´un des fiefs des Médicis. Imprégnez vous de son ambiance historique, passez par ses ruelles pavées bordées d’échoppes, le château de Bailli, ou désaltérez vous autour de ses fontaines renaissance.

Après une journée de vélo, venez vous détendre aux thermes de la Bourboule, l’un des lieux les plus prisés durant l’époque thermale et la belle époque ! Imaginez vous durant l’âge d’or du thermalisme,  dans la peau d’un émir ou d’un sultan, et profitez de ses eaux vivifiantes.

Continuez votre  découverte du massif par une immersion au cœur des villages de montagne et de leur patrimoine rural. Fours à pain, lavoirs, calvaires, croix en pierre ou en fer forgé, fontaines, moulins constituent l´histoire et la vie passée de ces villages. Les toits de lauzes sont également les symboles de l’architecture typique de ces villages de montagne.

Impossible de traverser cette région sans s’intéresser également à son artisanat, qui se transmet de générations en générations. Découvrez l’art de la poterie à Besse, la transformation de la pierre de lave en création émaillée au Mont Doré, ou encore la verrerie d’art à Chambon-sur-lac.

Enfin, l’alliance des paysages accidentés et de l’eau offre de magnifiques cascades qui méritent le détour, et vous permettront de vous rafraichir entre 2 ascensions à vélo sous un soleil de plomb ! Ne manquez pas la Grande Cascade du Mont-Doré et ses 30 mètres de chute.

 

Le Vélo Gastronome !

Non non, le vélo voyageur n’a pas oublié les plus gourmands d’entre vous !  Voici la partie gastronomie, qui derrière notre écran, nous met déjà l’eau à la bouche !

Grâce à la qualité de l’élevage et aux labellisations ,les charcuteries cantaliennes sont réputées pour être les meilleures.  Jambon, saucisson, saucisse, terrine, pâté,… agrémenteront vos débuts de repas.

Passez ensuite au célèbre aligot, mélange de purée de pomme de terre, de tomme du cantal, de crème et d’ail, après lequel vous aurez peut être un peu de mal à vous relever ! Enfin , goutez au Pounti, terrine cuisinée avec de la viande, des herbes et agrémentée de pruneaux.

(Avec tout ca, deux jours seront nécessaires à votre digestion! ).

Envie de parcours champêtres, venez découvrir les parcours du Vélo Voyageur dans le limousin !

Pour suivre notre saga tour de France, rendez-vous à l’accueil la série, ou inscrivez-vous et recevez les prochains articles directement sur votre boîte mail !

  • Leave a Reply

    Or

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *